Le Moyen Âge et l’argent
Écrit par FA & Co le 07-05-2010

De la régulation fiscale face à la tentation de l’avidité : genèse d’un système.

Selon l’auteur, ce n’est qu’à partir de la révolution française, qu’une fiscalité régulière s’est installée en France. L’idée d’impôt est consubstantielle à celle de nation. Une nation, c’est d’abord un système fiscal. La preuve, a contrario, de cette interdépendance mutuelle, c’est que, jusqu’en 1789, vrai premier moment de formulation d’une « identité nationale », la fiscalité royale était demeurée embryonnaire et ne s’est imposée qu’en 1789, avant d’être définitivement consolidée par Napoléon. Toujours selon ses dires, une partie des fondements actuels de l’Europe devrait être recherchée du côté de la fiscalité. Car, c’est justement l’absence d’une fiscalité à l’échelle du continent qui explique la faiblesse actuelle de la construction européenne.

Dernière mise à jour : ( 10-05-2015 )
 
La fabrique des imposteurs
Écrit par FA & Co le 22-01-2013

L'imposture a toujours existé, certaines sociétés la favorisent plus que d'autres.

Cet ouvrage, parfait dans l'attente du premier tour des régionale, est une critique du néo-libéralisme comme producteur d’imposture. L'imposteur est aujourd'hui dans nos dispositifs d'évaluation et de normalisation comme « un poisson dans l'eau » : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et au courage, préférer la popularité au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que le courage de l'idéal, choisir l'opportunisme de l'opinion plutôt que tenir bon sur les vertus, chérir le semblant et ses volutes plutôt que la pensée critique, les « mouvements de manche » plutôt que la force de l'œuvre, voilà le « milieu » idéal pour que prospère l'imposture !

Dernière mise à jour : ( 25-04-2015 )
 
Norman Vincent Peale
Écrit par FA & Co le 26-07-2010

La Puissance de la pensée positive ... .

Certains livres, malgré le passage du temps, restent toujours d'actualité. Celui-ci fait indiscutablement partie du nombre. Publié pour la première fois aux États-Unis en 1952, il contient un message qui n'a rien perdu de sa portée universelle : il nous enseigne que c'est en convertissant nos émotions négatives en attitudes positives que nous pouvons connaître une vie bien remplie et satisfaisante. Il nous montre comment vaincre la peur, la frustration et le désespoir en suivant, jour après jour, un cheminement qui s'appuie à la fois sur l'énergie divine et sur notre propre potentiel humain.

Dernière mise à jour : ( 11-04-2015 )
 
Le Camps des Saints
Écrit par FA & Co le 29-03-2015

Être blanc, ce n’est pas une couleur de peau, mais un état d’esprit, une culture, une histoire.

La véritable cible du roman, ce ne sont pas les hordes d’immigrants sauvages du tiers-monde, mais les élites, politiques, religieuses, médiatiques, intellectuelles, du pays qui, par lâcheté devant la faiblesse, trahissent leurs racines, leurs traditions et les valeurs de leur civilisation. En fourriers d’une apocalypse dont ils seront les premières victimes. Chantre des causes désespérées et des peuples en voie de disparition, comme son œuvre ultérieure en témoigne, Jean Raspail a, dans ce grand livre d’anticipation, incité non pas à la haine et à la discrimination, mais à la lucidité et au courage. Dans deux générations, on saura si la réalité avait imité la fiction. [1].

Dernière mise à jour : ( 30-03-2015 )
 
La servante écarlate
Écrit par FA and Co le 08-01-2013

Roman d’anticipation qui n’anticipe pas le meilleur pour les femmes.

Au fin du fin, la seule question qui vaille est celle de la reproduction de l'humain. Bien que cela ne soit pas le thème de cet ouvrage, il pose bien le problème de la mère porteuse. À sa façon, cet ouvrage dénonce une situation qui perdure même en Occident : un certain contrôle du corps féminin. En ce début de XXIe siècle où il est de plus en plus bien vu sur la scène publique d’entretenir une certaine nostalgie pour un monde où l’organisation sociale s’appuyait sur des rôles traditionnels bien définis, le roman semble toujours d’actualité. La servante écarlate est un roman féministe d’anticipation.

Dernière mise à jour : ( 19-03-2015 )
 
Un horizon bien voilé !
Écrit par FA & Co le 18-06-2013

Pas d'amalgame disent-ils - L'islam devant la démocratie

En ces temps divisés, il devient urgent de laisser l’angélisme printanier de bon aloi de coté, afin de d’entrer dans le réel de l'islam. En effet, pourquoi les espoirs, toujours renaissants, de voir enfin la démocratie s’épanouir dans un pays musulman sont-ils sans cesse déçus ? Pourquoi le pluralisme des opinions, le respect des minorités, la libre critique font-ils autant question en terre d'islam ? Au-delà des accidents de l'histoire et du jeu des forces politiques, tout un rapport au monde est en cause, marqué par la fascination pour la certitude, le désir d’obtenir une unité qui sans cesse se dérobe, la crainte de la division.

Dernière mise à jour : ( 11-03-2015 )
 
Tous à Zanzibar
Écrit par FA & Co le 14-11-2009

Tous à ZanzibarPour l'auteur John Brunner, la SF est la littérature de l'esprit ouvert (1).

Tous à Zanzibar est censé traiter des effets néfastes de la surpopulation , alors qu'en définitive, il déborde largement ce cadre. Mais dans ce monde surpeuplé, les lois eugéniques sont devenues indispensables, on y traque les débiles, les anémiques, les diabétiques et même les daltoniens... Dans cette "course aux hommes" , c'est à qui produira le premier un surhomme, et Brunner y apporte une réponse à la hauteur de l'absurdité de cette compétition : ainsi, dans ce paisible et très pauvre pays d'Afrique, le Béninia (nom inventé, le Bénin s'appelait encore Dahomey ) pour lire la suite [Clic Ici].

Dernière mise à jour : ( 22-11-2014 )
 
Natif au carré*
Écrit par FA & Co le 12-11-2013

Assimilation – la fin du modèle français de Michèle Tribalat

Le livre que tous les politiques devraient lire. Sans données objectives, il n’est pas de décision à la hauteur des enjeux. Il a fallu attendre 2008 pour qu'une nouvelle enquête de l'Insee et de l'Ined - « Trajectoires et origines » - soit conduite. Ses commanditaires rechignant à livrer tous ses résultats, le livre de Tribalat constitue la première synthèse de ce travail statistique d'envergure incluant la religion. Ses conclusions expliquent peut-être cette timidité : elles révèlent une mutation sociologique massive depuis 1992, invalidant les lieux communs sur l'intégration.

Dernière mise à jour : ( 28-02-2015 )