Le Camps des Saints
Écrit par FA & Co le 29-03-2015

Être blanc, ce n’est pas une couleur de peau, mais un état d’esprit, une culture, une histoire.

La véritable cible du roman, ce ne sont pas les hordes d’immigrants sauvages du tiers-monde, mais les élites, politiques, religieuses, médiatiques, intellectuelles, du pays qui, par lâcheté devant la faiblesse, trahissent leurs racines, leurs traditions et les valeurs de leur civilisation. En fourriers d’une apocalypse dont ils seront les premières victimes. Chantre des causes désespérées et des peuples en voie de disparition, comme son œuvre ultérieure en témoigne, Jean Raspail a, dans ce grand livre d’anticipation, incité non pas à la haine et à la discrimination, mais à la lucidité et au courage. Dans deux générations, on saura si la réalité avait imité la fiction. [1].

Dernière mise à jour : ( 30-03-2015 )
 
La servante écarlate
Écrit par FA and Co le 08-01-2013

Roman d’anticipation qui n’anticipe pas le meilleur pour les femmes.

Au fin du fin, la seule question qui vaille est celle de la reproduction de l'humain. Bien que cela ne soit pas le thème de cet ouvrage, il pose bien le problème de la mère porteuse. À sa façon, cet ouvrage dénonce une situation qui perdure même en Occident : un certain contrôle du corps féminin. En ce début de XXIe siècle où il est de plus en plus bien vu sur la scène publique d’entretenir une certaine nostalgie pour un monde où l’organisation sociale s’appuyait sur des rôles traditionnels bien définis, le roman semble toujours d’actualité. La servante écarlate est un roman féministe d’anticipation.

Dernière mise à jour : ( 19-03-2015 )
 
Un horizon bien voilé !
Écrit par FA & Co le 18-06-2013

Pas d'amalgame disent-ils - L'islam devant la démocratie

En ces temps divisés, il devient urgent de laisser l’angélisme printanier de bon aloi de coté, afin de d’entrer dans le réel de l'islam. En effet, pourquoi les espoirs, toujours renaissants, de voir enfin la démocratie s’épanouir dans un pays musulman sont-ils sans cesse déçus ? Pourquoi le pluralisme des opinions, le respect des minorités, la libre critique font-ils autant question en terre d'islam ? Au-delà des accidents de l'histoire et du jeu des forces politiques, tout un rapport au monde est en cause, marqué par la fascination pour la certitude, le désir d’obtenir une unité qui sans cesse se dérobe, la crainte de la division.

Dernière mise à jour : ( 11-03-2015 )
 
Tous à Zanzibar
Écrit par FA & Co le 14-11-2009

Tous à ZanzibarPour l'auteur John Brunner, la SF est la littérature de l'esprit ouvert (1).

Tous à Zanzibar est censé traiter des effets néfastes de la surpopulation , alors qu'en définitive, il déborde largement ce cadre. Mais dans ce monde surpeuplé, les lois eugéniques sont devenues indispensables, on y traque les débiles, les anémiques, les diabétiques et même les daltoniens... Dans cette "course aux hommes" , c'est à qui produira le premier un surhomme, et Brunner y apporte une réponse à la hauteur de l'absurdité de cette compétition : ainsi, dans ce paisible et très pauvre pays d'Afrique, le Béninia (nom inventé, le Bénin s'appelait encore Dahomey ) pour lire la suite [Clic Ici].

Dernière mise à jour : ( 22-11-2014 )
 
Natif au carré*
Écrit par FA & Co le 12-11-2013

Assimilation – la fin du modèle français de Michèle Tribalat

Le livre que tous les politiques devraient lire. Sans données objectives, il n’est pas de décision à la hauteur des enjeux. Il a fallu attendre 2008 pour qu'une nouvelle enquête de l'Insee et de l'Ined - « Trajectoires et origines » - soit conduite. Ses commanditaires rechignant à livrer tous ses résultats, le livre de Tribalat constitue la première synthèse de ce travail statistique d'envergure incluant la religion. Ses conclusions expliquent peut-être cette timidité : elles révèlent une mutation sociologique massive depuis 1992, invalidant les lieux communs sur l'intégration.

Dernière mise à jour : ( 28-02-2015 )
 
L'Eurasie : volume 1
Écrit par FA & Co le 01-11-2012

L'origine des systèmes familiaux d’Emmanuel Todd

Au commencement, Emmanuel Todd eut la volonté de montrer que la diversité des structures familiales traditionnelles explique les trajectoires de modernisation : la famille nucléaire absolue anglaise fut le substrat de l'individualisme et du libéralisme politique ; la famille nucléaire égalitaire du Bassin parisien légitimait l'idée a priori d'une équivalence des hommes et des peuples ; la famille souche fut en Allemagne et au Japon le socle d'idéologies ethnocentriques ; la carte du communisme, enfin, recouvrait celle de la famille communautaire. Mais comment expliquer cette fragmentation de l'espèce humaine, sinon en remontant à une unicité première, si elle avait jamais existé ?

Dernière mise à jour : ( 13-02-2015 )
 
Susan George
Écrit par FA & Co le 28-05-2010

Leurs crises, nos solutionsOuvrage partisan, engagé, porteur d’espoir.

Crise ? Vous avez dit crise ? Tenez, vous avez l’embarras du choix. Effondrement de l’économie-casino et des finances mondiales, pauvreté et inégalités croissantes depuis trente ans, combat quotidien de millions de gens pour accéder à l’eau et à la nourriture, réchauffement climatique aux conséquences humaines désastreuses.
Toutes ces crises procèdent des mêmes politiques néolibérales mises en œuvre dans le monde par les mêmes acteurs ; elles s’aggravent mutuellement et pourtant aucune n’est une fatalité.
Nous pourrions jouir d’un monde propre, vert, riche et juste, où chacun vivrait dignement. A leur logique, opposons la nôtre. Susan George

Dernière mise à jour : ( 06-02-2015 )
 
Imposture économique
Écrit par FA & Co le 31-01-2015

L'imposture économique

L’accumulation de richesses [*] prépare le retour à une société féodale.

Quand on ouvre les livres d'économie, on pense qu'ils ont été écrits par des savants qui maîtrisent leur domaine, ou en ont au moins compris les mécanismes généraux. On s'attend par exemple qu'ils aient intégré le rôle de la monnaie. Or, quasiment toutes les démonstrations économiques partent de l'hypothèse absurde que l'argent est simplement un « voile » qui obscurcit plus ou moins l'échange des marchandises physiques entre l'acheteur et le vendeur. Ils oublient donc les banques, la dette et la monnaie ! Les conséquences de cet oubli sont redoutables.

Dernière mise à jour : ( 31-01-2015 )